Dear Catastrophe Waitress (2003)



...

1. Step Into My Office, Baby
2. Dear Catastrophe Waitress
3. If She Wants Me
4. Piazza, New York Catcher
5. Asleep on a Sunbeam
6. I'm a Cuckoo
7. You Don't Send Me
8. Wrapped Up in Books
9. Lord Anthony
10. If You Find Yourself Caught in Love
11. Roy Walker
12. Stay Loose



Après The Life Pursuit en 2006, je poursuis ma découverte de Belle & Sebastian à l’envers avec Dear Catastrophe Waitress, disque sorti en 2003, précédant ainsi The Life Pursuit. Il va s’en dire que je ferais mieux de m’attaquer directement au mythique If You’re Feeling Sinister, l’album fédérateur du groupe, mais je ne fais jamais rien comme je devrais. Après tout ce n’est pas ma faute si ma médiathèque ne met pas en circulation ce soi-disant chef-d’œuvre. Je suis donc obligé de me rabattre sur Dear Catastrophe Waitress, mais ce n’est pas une catastrophe loin de là, car ce disque est vraiment bon, tout à fait à la hauteur de son successeur. On retrouve donc une pop ensoleillée, insouciante, pleine de fraîcheur. Belle & Sebastian a une capacité incroyable à composer des morceaux d’une limpidité proverbiale, à la fois efficaces, jolis, réjouissants, évidents, sans aucune fausse note : de la pure pop. En réfléchissant bien, peu de groupes sont capables d’une telle chose. A une époque j’avais de Belle & Sebastian l’image d’un groupe un peu sirupeux (encore des a priori) mais ce n’est pas du tout le cas. Malgré une joie de vivre quasiment constante, la musique du groupe n’est à aucun moment niaise ou guimauve. Je ne sais même pas comment le groupe se tire de ce piège casse gueule, cela tient du miracle ou presque. Je pense que la clé réside dans la subtilité des mélodies, dans le chant léger et aérien, dans les arrangements astucieux et riches, qui font que les chansons sont ludiques, intéressantes, surprenantes.

Le souci du travail bien fait est une véritable obsession pour le groupe qui semble contrôler sa musique à la perfection sans laisser paraître les efforts que cela nécessite, ce qui relève également d’un talent inné pour l’écriture pop. Tout cela paraît facile, simple, naturel, évident alors que ça ne l’est pas forcément. Certains morceaux ressemblent à des mini symphonies (hum, ça ce sont les Beach Boys normalement, mais peut-être que Belle & Sebastian sont les Beach Boys britanniques) comme le sublimement délicat Lord Anthony et Dear Catastrophe Waitress. D’autres sont plus directs, à l’image de l’excellent If She Wants Me (la sunshine pop au sommet avec des guitares carillonnantes et funky au possible), du fun Step Into My Office, Baby ou de I’m A Cuckoo. Mais à vrai dire il n’y aucun morceau faible, ce qui laisse d’autant plus admiratif sur la capacité du groupe à écrire autant de chansons mélodiques et efficaces de qualité. Dear Catastrophe Waitress a un côte un peu plus intimiste que The Life Pursuit, une atmosphère plus sobre et moins glam, comme en témoignent des morceaux dépouillés. En fait le disque dégage un sentiment de simplicité tout en étant finalement très riche et finement composé, ce qui constitue sans doute sa plus grande qualité. La musique du groupe est, ici, accessible et immédiate tout en révélant quelques trésors bien dissimulés. Dear Catastrophe Waitress est donc un très bon album tout à fait recommandable.